Actualités de l'élevage de Montagne des Pyrénées et Berger de Beauce - Elevage de Chien de Montagne des Pyrénées & Berger de Beauce

ourson des pyrenees,patounet pyreneen,eleveur de chien de montagne des pyrenees,eleveur de patou,chien des pyrenees

BERGER DE BEAUCE

BEAUCERON

BAS-ROUGE

Noir/feu ou Arlequin, rustique de gros gabarit

CHIEN DE MONTAGNE DES PYRENEES

PATOU - GREAT PYRENEES

MOUNTAIN DOG PYRENEES

Montagnes de tendresse, gardiens de troupeaux hors pair

Elevage sélectif de chiens de race de la plaine d'astrée

au coeur de la provence en région PACA limitrophe de la région rhone-alpes

Pour que seule la Passion crée l'évènement....

Authentiques chiots LOF de qualité, disponibles ou à réserver

Recevez les News-Actualités directement dans votre boite mail en vous abonnant à la newsletter.
Contacter l'élevage de la Plaine d'Astrée spécialiste du chien de Montagne des Pyrénées et Berger de Beauce

bauceron,bosseron,boboss,berger de beauce,beauceron,bas-rouge,chiot à vendre,arlequin

elevage de chiots patou star du film de belle et sebastien 3

Aller au contenu

Menu principal :

L'élevage en PACA
.
LA PLAINE D'ASTREE :
Souvent jalousée, critiquée, copiée mais jamais égalée.
Avec un cheptel d'une trentaine de chiens,
nous produisons seulement 1 à 4 portées annuelles.
Nos chiots équilibrés et socialisés sont de très hautes qualités
en bonne santé issus d'origines authentiques certifiées par ADN.
Chien exceptionnel et nombreux Best of Group / Best in Show : Floyd de la Plaine d'Astrée vous présente ses authentiques chiots Montagne des Pyrénées ou Patou
FLOYD de la PLAINE d'ASTREE
devient
CHAMPION DE FRANCE 2013
et remporte avec brio le titre de
Meilleur Chien de Races Françaises
de l'exposition de Championnat de France 2013
"Best in show French breeds Championship France"
Floyd fût également Champion d'Espagne en gagnant la Monografica, Champion de Monaco, Champion de la Méditerrannée deux années de suite, Champion du Luxembourg, Champion d'Europe et Champion International de Beauté.
C'est un chien exceptionnel avec des allures de rêves !!!!
Meilleur Elevage de France pour l’année 2012 et 2013.
Meilleur Chien de Montagne des Pyrénées 2012 et 2013.

REMERCIEMENTS.

Mlle.Marie-Raphaëlle Ginon remercie la webmaster du site officiel de la RACP, pour la publicité gratuite qui nous a été offerte sur le web.
Cette médiatisation accroit notre renommée en suscitant l'intérêt des acheteurs potentiels pour les jeunes chiots de notre élevage.

MISE AU POINT.

A la suite de données erronées relevées sur le site internet de la R.A.C.P., nous tenons à préciser les faits.
En aucune circonstance définie, Mlle.Ginon Marie-Raphaëlle a été avertie et informée de manières formelles de son éventuelle exclusion de la R.A.C.P.
De plus, sa cotisation pour l'année 2012 a été réglée depuis le 20 février 2012, et à ce jour la R.A.C.P. est toujours détentrice de ces fonds. Aujourd'hui, des membres de notre famille sont membres de la RACP.
Pourquoi la RACP n'accepte guère "La Plaine d'Astrée".... ?
Il était une fois. . . . . .
Toujours à la recherche de conseils mais aussi d’un étalon pour l’extension de son élevage de "Patou".  Notre apprentie Marie-Raphaëlle se rapprocha alors, d’une éleveuse voisine des Hautes-Pyrénées, sans doute plus réputée pour son foie gras, que pour la vertu de ses chiens « Montagnes des Pyrénées ».
Sans le savoir, Marie-Raphaëlle venait ingénument de prêter le flan à une coterie organisée par un clan d’éleveurs factieux.
Habilement, pour répondre à la prospection de Marie-Raphaëlle, l’éleveuse retorse fit allusion à un de ses amis résidant en Principauté. Il possédait un Montagne « Vermont du Mas de la Vallière », âgé de 2 ans, promis à un grand avenir affirmait-elle.  En précisant ensuite, qu’il désirait s’en séparer pour des raisons professionnelles. Elle insista sur la lignée de ce futur champion, dont le père et la mère provenait de son propre élevage.
Quelques temps après, s’apercevant de l’intérêt soulevé par sa confidence, l’éleveuse ajoutait que plusieurs éleveurs étrangers étaient sur les rangs pour son acquisition. Notamment une offre fabuleuse de 15 000 €. , en provenance des Etats-Unis !
Oui, vous avez bien lu, quinze mille Euros.
Devant l’énormité de la somme Marie-Raphaëlle se détourna de ce projet. C’est alors que revenant à la charge, l’éleveuse entremetteuse nous précisait que son ami, bien qu’il soit intéressé par cette proposition, souhaitait que son chien « Vermont » reste en France.  Pour ce faire ajouta t’elle, il était prêt à prix égal, à donner la préférence à un élevage de l’hexagone.
Cette précision ouvrait la perspective d’une négociation avec le propriétaire du chien. Des entretiens téléphoniques furent échangés entre les parties. Cependant sur le prix aucun accord n’intervenait, le propriétaire argumentant la perspective à court terme de la rentabilité de « Vermont ». En effet, il affirmait qu’il détenait de nombreuses demandes de saillies, sans fournir d’autres précisions.
En établissant un bilan prévisionnel, à l’examen la proposition devenait intéressante et acceptable.
Il nous restait plus qu’à mettre en place son financement et fixer les modalités de nos accords.
La transaction se déroula le 03/04/2007 au domicile du Président de la R.A.C.P.  et en sa présence. Il signa les documents de « Vermont », nécessaire pour présenter sa confirmation en France.
Installé dans notre élevage "Vermont", après quelques semaines, laissait apparaître son véritable caractère. Outrageusement dominant, sans raison apparente il se mit à agresser les chiennes adultes, mais aussi les jeunes chiots femelles, provoquant de sérieuses blessures et des traumatismes récurrents.
En avril, « Vermont » refuse de regagner son chenil et Marie-Raphaëlle subit une première agression. Nous observons une dégradation constante de l’attitude du chien, progressant au fil des jours.
Il devient dangereux et imprévisible. Attaquant notre éleveuse fréquemment, ne supportant pas la visite de nos clients, bref « Vermont » était devenu asocial. Il était impensable de le sortir en exposition. De plus, malgré les promesses, nous n’avons recueilli aucune demande de saillies, en dehors de notre élevage. En fait, « Vermont » s’avérait porteur de tares génétiques transmissibles, puisque ses parents étaient des chiens dysplasiques issus de lignées non saines qui auraient été pour nous une source d’ennuis. Nous avons également cherché à le céder à un tiers, sans aucun résultat.
Devant cette situation, nous nous sommes alors retournés vers son ancien éleveur pour qu’il reprenne le chien et nous rembourse aux motifs de « vices cachés avec tromperie sur la marchandise ». Dans un premier temps, l’épouse du vendeur « Claire », nous a proposé un remboursement partiel de 3 000 €. Un protocole d’accord a été rédigé. Après de longues négociations, le vendeur a refusé de l’entériner et a rompu toutes discussions.
Il nous restait plus que la voie des Tribunaux, solution problématique à mettre en action face à un ressortissant étranger.
Après avoir pesé le « Pour et le contre », nous avons dû nous résoudre à euthanasier « Vermont ».  Solution qui impliquait pour notre part, d’accepter la perte financière. Ainsi dans cette affaire nous nous sommes fait escroquer par les auteurs de cette imposture, vous en êtes juge ! ! ! !
Vermont étant le père de deux Champions de Beauté Beau gosse et Béroy i boum appartenant à des éleveurs factieux, celà n'a guère plus que je parle ouvertement des problèmes que j'ai rencontré avec Vermont et que je me permette de citer des chiens dysplasiques existants dans les pédigrées de mes deux chiens achetés pour l'élevage, qui touchent essentiellement les grands amis du président de la RACP et du comité. C'est tellement meilleur de faire croire que le chien n'a jamais eu de radios dans sa vie.... Je précise que j'ai les preuves en ma possession.... Nous avons reçu une lettre le 23 décembre 2011, jour de mon anniversaire, du président de la RACP m'exigeant de supprimer de mon site les termes "dysplasique sur les chiens de l'affixe du néouvielle", SOUS 48 HEURES, au plus tard le 25/12, jour de Noël !!!! Hors j'avais acheté également Béroye-Blanque du Néouvielle en 2006 atteinte de parvovirose à cet élevage et qui radiographiée à l'âge de 18 mois fut déclarée atteinte de dysplasie moyenne des deux hanches.... à l'image de ses parents.... Inutile de vous dire qu'à cette époque là, j'étais bien occupée autrement à l'autre bout du monde en famille et que j'avais autre chose à foutre que de m'occuper de mon site internet !!!! J'ai mis de coté cette demande quelques semaines ou j'étais absente de chez moi et ne pouvais pas tout gérer tout en informant de mon impossibilité d'agir rapidement le Président et j'ai pensé on verra cela à mon retour.... Retour qui ne fût pas attendu et dont on a profité aisément de mon absence pour me juger et pour faire acte de politique et de copinage !!!! Voilà, ce qu'on me reproche.... alors je sais que je suis "grande gueule et trop franche", mais je dis la vérité, je ne me suis jamais cachée derrière une réalité. A la suite de ses attaques méchantes que j'ai subit, j'ai décidé de ne rien enlever de mon site internet, après tout j'avais acheté suffisamment cher ces patous, et si l'éleveur en question était si sûre d'elle, elle avait toutes possibilités de m'attaquer et de gagner en justice !!!! Je ne participerai jamais au copinage qui règne au sein du club de race ou autres je n'ai qu'un seul but dans ma vie, celui de maintenir et d'améliorer la race, celui d'essayer de produire de beaux et bons chiens aux belles allures dont on est sûr par ADN de la traçabilité des origines exactes, je suis très fière d'être la SEULE ELEVEUSE en France à faire cet examen sur l'ensemble de ma production !!!! Car même les éleveurs du comité n'en font pas autant !!!! Je suis très fière d'avoir produit plusieurs Champion de Beauté dont le célèbre Floyd tout comme de respecter mes chiennes et de ne pas les faire reproduire tous les 6 mois et à un âge inacceptable !!!! La RACP aurait dû réfléchir un peu avant d'agir bêtement, mais ne dit-on pas qu'il n'y a que la vérité qui fache ???? J'ai la conscience tranquille en ce qui me concerne, et je ne suis pas tout le temps sur mon site à parfaire ce dernier et ni aux ordres de quiconque.... Dernier point, une race s'améliore avec des personnes authentiques, franches et sans intérêt personnel, seulement avec l'amour et le respect de la race, et en toutes connaissances des qualités et des défauts génétiques. Le mensonge et le copinage ne font pas avancer une race, ils ne font que la détériorer. Par contre, maintenant par principe de purifier mes origines et parce que le "Néouvielle" ne m'intéresse absolument plus du tout, j'ai effectivement décidé d'enlever toutes les notes de leurs chiens qui soient dysplasiques ou non, mais j'enlève également tous les nombreux titres de ces chiens présents dans les origines de quelques rares patou de l'élevage, car je pense que certains d'entre eux ne méritent même pas le moindre intérêt.... Je vais purifier mes origines de certaines lignées dysplasiques et donc pas besoin de mettre en évidence les titres de champion, élite, recommandé de ces lignées handicapées.... Donc, vous verrez les champs vides sous le nom des chiens "du néouvielle" comme me l'avait demandé M.Pécoult et la RACP. J'espère qu'ils se montreront honnêtes et sincères à leur tour.... Le temps nous le dira.... Qu'importe je continuerai à produire et à dire la vérité intégralement sachant que j'ai entièrement raison sur ce que j'ai avancé précédemment....

CARRIERE EXCEPTIONNELLE DE NOTRE MULTI-CHAMPION.

Il était une fois . . . . . !
Le 7 janvier 1990, naissait « Flash », premier chien d'une vie, exceptionnel Beauceron de notre élevage. A la date du vingtième anniversaire, le 7 janvier 2010, naissait un petit Patounet « Floyd », fils de « Brise tole de la Plaine d'Astrée et de Charlenne Pearl de la Plaine d'Astrée ». Au sein de la portée on le remarquait déjà par sa prestance. A n’en point douter, il était promis à un grand devenir en concours de beauté dans les expositions.
Toutefois en souvenir de « Flash », Marie-Raphaëlle ne désira pas le garder dans son élevage.
Après quelques mois, un couple d’éleveur du Vaucluse, se décida à l’acheter avec également une jeune patounette nommée « Folies de la Plaine d’Astrée ». L’affaire fut conclue en accordant des facilitées de paiement pour le lot.
Au domicile des acheteurs « Floyd » et « Folies » ont été immédiatement et étourdiment installés dans 70 m2 avec les autres chiens de race « Berger Australien, Bouledogue, Léonberg », constituant le petit cheptel des acquéreurs.
Cette imprudence a généré immédiatement entre les chiens males dominants et « Floyd » des frictions prévisibles. Rejetant la faute sur le nouvel arrivant, les propriétaires ont accablés « Floyd »  de tous les défauts le prenant en « grippe ».
D’autant que « Floyd » prenait la défense de sa cousine « Folies », quand elle était maltraitée par ces soit disant éleveurs.
Mis ainsi à l’index, ses maitres ont cherché à se débarrasser du chien par tous les moyens. Allant même à le proposer à la vente avec publicité, sans parvenir à trouver un acheteur éventuel.
En fait, cette posture s’apparente à de l’escroquerie, car en effet, les chèques remis en règlement à notre élevage, sont revenus impayés. Ces éleveurs indélicats tentaient de vendre un animal dont ils n’étaient pas totalement propriétaires.
Mettant en exergue leur désir de se défaire à tous prix du chien,  en dehors de toute éthique,  ces éleveurs malhonnêtes ont délibérément abandonné « Floyd » dans la nature.
Ils ont choisis pour commettre cet acte odieux, une région montagneuse et désertique des pré-Alpes, à l’est de Nyons. Soit à 65 Kms de leur domicile.
A partir de la mi-avril 2011, « Floyd » livré à lui-même en état de vagabondage s’est fixé dans le petit village d’alpage de St-May.
Survivant grâce à la générosité des quelques familles du hameau, qui lui ont apportées de la nourriture. A noter qu’à aucun moment « Floyd » n’a eu des troubles de comportement ou de l’agressivité envers quiconque. (Certificat du Maire à l’appui).
Le 26 juillet 2011, pour mettre un terme à l’errance du chien et par compassion sur son état, une légère blessure du coussinet, le Maire fait appel au Centre de Secours départemental. Le Maitre chien commis pour cette tache, récupère sans difficulté « Floyd ». Il est identifié grâce à sa puce électronique. La carte d’immatriculation établie par la S C C, étant toujours à notre nom, il fut ensuite ramené à notre élevage.
Le retour de « Floyd », enfant prodigue, doit être interprété comme un signe de la Providence, pour nous remplacer « Flash ».
Nous avons toiletté à trois reprises « Floyd », en observant  qu’il restait d’un calme olympien. Nous lui avons prodigué aussi tous les soins nécessaires, après son vagabondage imposé. Ensuite une visite sérieuse chez notre vétérinaire, en lui administrant les vaccins qui s’imposaient.
De son aventure « Floyd » a acquis une paix intérieure qui se traduit par son attitude flegmatique et sereine, que vous retrouverez et apprécierez dans sa participation en expositions.
Floyd nous a fait la joie de gagner de nombreux titres les plus prestigieux que tout bon éleveur rêve de posséder....
Aujourd'hui, il coule une retraite heureuse à nos côtés.
Chien exceptionnel et nombreux Best of Group / Best in Show : Floyd de la Plaine d'Astrée vous présente ses authentiques chiots Patou - Montagne des Pyrénées
1er.Excellent. CACS. CACIB. MEILLEUR DE RACE.
BEST OF GROUP / MEILLEUR DE GROUPE.
BEST IN SHOW / MEILLEUR CHIEN DE L'EXPOSITION (2011 chiens)
Gino de la Plaine d'Astrée

Il était une fois. . . . . . .
Un jeune "Patou", fils de Beroye-Blanque et de El Condor Pasa,  il vit le jour en janvier 2011. De sa naissance jusqu’en mars, il eu une adolescence paisible et heureuse. Puis arriva le jour de la séparation avec son éleveuse pour étrenner sa vie de Montagne adulte.  Il fut choisi parmi la portée de ses frères et sœurs, par ses nouveaux maîtres, et rejoignît son nouvel environnement.
Pendant quelques mois, tout se déroula normalement. A la fin de l’année, malheureusement, pour des raisons personnelles, ses propriétaires se sont trouvés dans  l’obligation de se séparer de «Gino». Ils ont pris contact avec notre élevage afin que nous lui trouvions une nouvelle famille. Notre élevage, qui avait eu auparavant des déboires avec une Association pour le placement des chiens Montagnes, a pris à son compte la recherche d’un repreneur. Nous avons publié une annonce précisant que le chien d’un an était cédé gratuitement sous certaines conditions.
Immédiatement, flairant la bonne affaire, un couple d’éleveur de Patous installés dans  l’Allier, s’est présenté et retenu « Gino » pour leur élevage.
Compte tenu de la gratuité de l’opération et dans le but de protéger « Gino » de toutes dérives mercantiles mal intentionnées, un projet de contrat sous seing privé fut présenté aux postulants.
Le contrat a été accepté et signé, par l’éleveur le 8 janvier 2012. Il précise notamment :

  -   Que l’acquéreur s’interdit de placer le chien en dehors de son élevage ou de le vendre à quiconque.
  -   De le présenter régulièrement en exposition.
  -   De nous réserver un droit de saillie permanent . . . etc.
  -   De nous restituer impérativement à Visan « Gino », si celui-ci ne lui convenait pas. Ou bien si les conditions de cession n’étaient pas respectées.

Or, le 13/07/12, nous avons été informés que depuis le 26 mai,  « Gino » était placé chez des particuliers, cela en contradiction formelle avec les clauses du contrat qui nous lient avec cet éleveur excessivement menteur et peu respectueux de ses engagements.
Nous avons sur le champ mis en demeure  l’éleveur indélicat de nous restituer  « Gino » en application des clauses qu’il a souscrit.
Bien entendu, la cupidité de cet individu, fait qu’il nous oppose des manœuvres dilatoires pour se soustraire à ses obligations. Sur ce plan la Justice rendra son jugement.
Par ailleurs, nous avons décidé de laisser « Gino » dans sa nouvelle famille qui l’héberge depuis le 26 mai, ou il est choyé et heureux. En précisant que nous avons donné subrogation de tous nos droits sur le chien, à ces honnêtes retraités que nous avons rencontré.
En décembre 2012, malgré l’opposition latente de l’éleveur retord, l’affaire a trouvé sa conclusion.  La S C C a délivré la carte d’immatriculation de « Gino » à M. & Mme. R…., dorénavant unique propriétaire du chien.

En 2014, ce même couple de marchands de chiens patou dans l'Allier, n'a rien trouvé de mieux que de nous attaquer en justice, parce qu'on avait participé et écrit des preuves véridiques sur une page facebook d'une victime de son atroce chenil usine à chiots LOF et surtout NON LOF malgré leur affixe .... (cela va sans doute changer dans les mois à venir puisque leur protecteur à la SCC n'est plus à son post.... ) Le procès a eu lieu, leur seul but.... récupérer du fric !!!! Et oui, mais la justice m'a donné entièrement raison et j'ai gagné intégralement le procès, ah, ils ne s'en sont pas ventés d'avoir perdu ce dernier !!!! Alors qu'ils devaient l'afficher sur leur site, jamais ils n'ont osé le faire !!!! Ils ont dû payer.... oh pas cher, car je n'ai fait que de me défendre et j'ai rien demandé financièrement pour moi mais seulement pour la fondation 30 millions d'amis, je ne suis pas voleuse personnellement. Mais comme quoi, les margoulins véreux n'ont pas toujours gain de cause devant la justice. Cependant, il faut savoir qu'il y a de très nombreux faux pédigrée au sein de leur chenil, puisqu'il a utilisé des étalons de mon élevage, sans jamais me payer, et sans déclarer les réelles origines. Mais il paraît que c'est pratique courante chez eux. Ces escrocs ne l'emporteront jamais au paradis. Je ne saurai que vous conseiller d'éviter certaines régions si vous désirez un beau et bon chien de Montagne des Pyrénées sain et équilibré. Mieux vaut quitté l'auvergne et plus précisémment l'allier pour vivre en paix et heureux avec un patou sain, avec de réelles origines saines et contrôlées, et un éleveur digne de ce nom, amoureux du patou, cela pour vivre une douzaine d'années de vie commune.

Flint-le-Roi de la Plaine d'Astrée

Flint-le-Roi de la Plaine d'Astrée
Il était une fois . . . . . !
Un jeune et très beau « Patou » au devenir prometteur, dans la lignée des futurs champions.
Son éleveuse, se décida, à contre cœur, de le mettre en vente. Toutefois avec discernement, elle concluait avec l’acquéreur de « Flint», un contrat précisant notamment de gérer en commun la carrière du chien avec également la prérogative de droit de saillies, ainsi que sa participation aux expositions.
Malheureusement son nouveau maître, pour des raisons personnelles, fut contraint de se séparer de son Montagne des Pyrénées. Parant au plus pressé, il contacta une Association de secours - rescue, pour le placement en seconde main, des chiens « Montagne » délaissés, et ne nous a jamais averti d'un quelconque problème.
Là, ce fut son erreur, elle brisait les espérances de la carrière de « Flint » et les qualités qu'il pouvait apporter à la race. En effet, la Présidente  de cette Association, se refuse d’établir tout contact direct avec les propriétaires des chiens à placer. Il est important de dénoncer la méthode mise en place par cette Association. Elle se comporte comme une simple « boite aux lettres », en minimisant ainsi ses frais de fonctionnement. De plus, elle ne possède aucune installation lui permettant de recueillir provisoirement les animaux. Ce qui serait le moins que l’on puisse attendre de son intervention.
Bien au contraire, l’Association se contente de faire paraître des « petites annonces » pour justifier son implication d’entremetteur.
Fort de la demande verbale du propriétaire de « Flint » et sans confirmation écrite de sa part, la responsable de l’Association s’est adjugée « Ipso facto », le droit de préemption sur le chien. Sans tenir compte et faisant fi des conventions passées entre le propriétaire et notre élevage.
Vous remarquerez le profit financier réalisé par l’Association, avec un simple échange de courriels entre un vendeur et un acheteur. Elle ponctionne ainsi sans vergogne, une « dime » dans la bourse de ses interlocuteurs. De l’argent facilement gagné, contraire à l’esprit du bénévolat associatif.
Toujours de sa propre initiative, l’Association exigeât ensuite, de la part du nouveau propriétaire recueillant « Flint », et toujours sans tenir compte du contrat de saillies avec notre élevage, que le chien  soit castré !
Cet oukase  mettait un terme à la future carrière d’étalon de « Flint ».
En conclusion, pour une Association un tel comportement sur la forme est minable et sur le fond certainement répréhensible. Une posture qui implique à notre égard un juste dédommagement !
Une question demeure cependant :
De telles attitudes ne s’inscrivent-elles pas dans une action concertée par un « Clan » d’éleveurs concurrents, dans le but de nuire à la promotion de nos « Patous de La Plaine d’Astrée » ?
C'est seulement très très triste pour la race car Flint le roi avait toutes les qualités requises pour devenir un très grand champion à l'image de son demi-frère Floyd.... La race aura beaucoup perdu, mais tous ces escrocs qui n'ont guère tenu leurs promesses ne mériteront que malheur à leur porte !!!!

Authentiques Chiens de Berger de Beauce ou Beauceron et chiots Bas-Rouge, Noir et feu ou Arlequin
Créé et installée le 12 juillet 1993,
cela fait près de 24 ans que l'élevage de la Plaine d'Astrée existe...
39 années de passion, grâce à ma famille "ginon",
23 ans pour ma première portée !!!!
Je vous souhaite de passer un agréable moment devant mon site.
J'ai désiré vous présenter de nombreuses photos,
alors prenez patience et attendez le téléchargement,
vous pourrez ensuite apprécier ma PASSION :
Mes chiens et mon élevage.
N'hésitez pas à m'envoyer vos suggestions,
elles seront toujours les bienvenues.

LA PLAINE D'ASTREE : QUALITE - SANTE - BEAUTE - EQUILIBRE - SUIVI

Marie-Raphaëlle Ginon - Elevage de la Plaine d'Astrée - 739, route de Baume - 84820 Visan - France

Copyright 2013 Marque déposée : La Plaine d'Astrée - Siret 39806117600028

elevage de chiens de race LOF,chiot à vendre,chiots à réserver,olivier ginon gl events

Retourner au contenu | Retourner au menu